Créer des boucles binaires/ternaires

Nous avons vu comment créer des boucles en choisissant la métrique.
La métrique représente le nombre de temps que l’on met dans une boucle.

Peu importe la métrique que l’on choisit, lorsque l’on chante une boucle certaines notes se posent sur les temps et d’autres notes se posent entre les temps.

Les notes qui se posent entre les temps ne se posent pas au hasard. Notre cerveau fait bien les choses, il calcule précisément l’endroit où il veut que la note se pose. Il choisit de poser les notes sur ce que l’on nomme des subdivisions.

Les subdivisions ce sont des espaces entre les temps.
Le temps peut être divisé par :
– 2, 4, 8… = la boucle est alors binaire
– 3, 6, 12… = la boucle est alors ternaire
– Nous pouvons aussi trouver, plus rarement, des divisions par 5, 7, etc…

Il existe plusieurs façon de nommer ces subdivisions :
– Le système Konnakol (3 : Ta Ki Ta, 4 : Ta Ka Di Mi, 5 : Ta Di Ghé Na Tom…)
– Le système Taketina (3 : Ga Ma La, 4 : Ta Ke Ti Na…)
– Et il y a surement plein d’autres systèmes…
David Eskenazy a choisi d’autres syllabes encore (3 : Mo Ti Te, 4 : Mo Ti Ta Te).
Nous allons utiliser ces syllabes. Le Mo est sur le temps et les autres syllabes sont entre le temps.

Pour les personnes qui ont des bases théoriques en musique : ces syllabes sont la même chose que ce que les doubles droches :
– Mo = première double croche/marque le temps
– Ti = deuxième double croche
– Ta = contre-temps/troisième double croche
– Te = quatrième double croche

ENTRAÎNEMENT À LA CRÉATION DE BOUCLES EN BINAIRE OU TERNAIRE

Niveau I : la béquille
– Si besoin : créer une boucle-béquille = une boucle qui chante toutes les subdivisions (Binaire = Mo ti ta te ; Ternaire = Mo ti te)
– Créer d’autres boucles par-dessus en essayant de varier d’une boucle à l’autre les subdivisions qui sont ou non chantées
* ne faire que des boucles en ternaires ou que des boucles en binaires pour chaque arrangement

Niveau II : sans béquille
– Lorsque l’on n’a plus besoin de la béquille, le jeu peut-être d’avoir des boucles avec du silence et de longues notes. Dans ce contexte, les subdivisons s’entendent moins facilement à l’oreille et il est donc plus difficile de se repérer

Sources : multiples

Laisser un commentaire