CADRAN DE LA CO-IMPROVISATION

Le cadran de la co-improvisation est une séquence pédagogique qui intègre différents outils pour introduire un groupe à la co-improvisation, lui donner des repères clairs de co-construction et l’autonomiser.

Cette séquence dure au minimum 1h30 et peut s’étendre sur toute une journée au besoin.

La séquence consiste à baliser la co-improvisation avec un certains nombres de contraintes jeu que l’on retire au fur et à mesure de la séquence, jusqu’à ce qu’il ne reste que des règles très basiques. La décision de retirer certaines contraintes de jeu dépend de l’autonomie du groupe et de sa capacité à pouvoir s’en passer 😉

CADRAN n°1 : Les cartes au sol dans l’ordre
– Des cartes sont posées au sol :

  • Boucle n°1
  • Boucle n°2
  • Harmonie au choix de la boucle 1 ou 2
  • Rythmique (beatbox ou percussion corporelle)
  • Boucle n°3
  • Harmonie au choix de la boucle 1, 2 ou 3
  • Solo

– Chaque personne a le choix : se poster devant une carte et dans ce cas, elle est la personne qui réalise l’action de la carte OU se poster entre deux cartes et dans ce cas, elle est à l’unisson avec la personne qui réalise la carte qui se trouve à sa droite
– Exception : si deux personnes sont en rythmique, chaque personne en autonomie (pas d’unisson)
– Ce cadran se joue dans l’ordre des cartes : boucle n°1 démarre puis boucle n°2 puis harmonie puis rythmique, etc.
– La fin du cadran : l’animateurice ferme toutes les boucles en une seule fois
– Et l’on recommence à nouveau le cadran avec les personnes qui changent de place
* Option d’arrêter le cadran en cours de route et d’interroger les personnes sur « êtes-vous en mesure d’entendre tout le monde ? » , « le solo ressort-il ? »

Le cadran n°1 sert à définir 3 règles
1/ Une co-improvisation contient au maximum 3 boucles vocales
2/ Dans une co-improvisation, je dois être en mesure d’entendre toutes les voix de chaque personne
3/ Dans une co-improvisation, la voix de la personne en solo doit ressortir par rapport au reste de l’arrangement : option n°1 = les choristes s’adaptent au solo pour que le solo ressortent

L’animateurice décide de passer au cadran n°2 quand chaque personne a bien assimilé les 3 premières règles.

CADRAN n°2 : Les cartes au sol + gestuelles
Des cartes sont posées au sol :

  • Boucle n°1
  • Boucle n°2
  • Harmonie au choix de la boucle 1 ou 2
  • Rythmique (beatbox ou percussion corporelle)
  • Boucle n°3
  • Harmonie au choix de la boucle 1, 2 ou 3
  • Solo

– Dans ce nouveau cadran, les personnes ne se placent pas directement sur ou entre les cartes : elles commencent à l’extérieur du cercle
– Chaque personne vient se placer sur ou entre une carte, sans ordre de carte prédéfini (il est possible de commencer par la rythmique ou le solo)
– Au moment où elle vient se placer la personne doit rendre visible au groupe sa présence ou son choix d’action (même si l’action est écrite au solo XD)
– Pour cela deux options au choix choisies par l’animateurice :
Option n°1 : pas de gestes, la personne rend sa présence visible par le regard et par le fait d’affirmer son action. Son arrivée dans le cercle doit être clairement audible et reconnaissable par tout le monde : si la personne choisit de faire une nouvelle boucle, les autres personnes doivent pouvoir entendre la voix de la personne et entendre qu’elle fait une nouvelle boucle
Option n°2 : associer à chaque action des gestes (en plus du regard pour signifier aux personnes que j’arrive dans le cercle avec iels)

  • Geste de la boucle
  • Geste de l’unisson
  • Geste de l’harmonie
  • Geste du beatbox
  • Geste des percussions corporelles
  • Geste du solo

– Une fois chaque personne a choisi son action, il n’est pour le moment pas possible de changer de rôle.
-La fin du cadran : l’animateurice ferme toutes les boucles en une seule fois.
– Et l’on recommence à nouveau le cadran avec les personnes qui retournent à l’extérieur du cercle
* Option de faire des arrêts et d’interroger les personnes sur « qui fait quoi ? » ou « avez-vous toustes vu/entendu l’arrivée de X dans le cercle ? »

Le cadran n°2 sert à ajouter 2 règles au trois premières
1/ Une co-improvisation contient au maximum 3 boucles vocales
2/ Dans une co-improvisation, je dois être en mesure d’entendre toutes les voix de chaque personne
3/ Dans une co-improvisation, la voix de la personne en solo doit ressortir par rapport au reste de l’arrangement : option n°1 = les choristes s’adaptent au solo pour que le solo ressortent
4/ Dans une co-improvisation, je dois me manifester clairement dans mon arrivée au sein du groupe et je dois pouvoir être en mesure d’identifier clairement chaque personne nouvellement arrivée au sein du groupe
5/ Dans une co-improvisation, je dois être au clair sur le rôle que chaque personne a : si la co-improvisation devait s’arrêter je dois être en mesure de nommer le rôle que chaque personne tenait

L’animateurice décide de passer au cadran n°3 quand chaque personne a bien assimilé les 5 règles.

CADRAN n°3 : Placement et déplacement
– A partir de ce cadran, il n’y a plus que 3 cartes au sol : les 3 cartes « boucle ».
– Les personnes commencent à nouveau à l’extérieur du cercle et elles ont le choix de venir dans le cercle pour faire : boucle, unisson, harmonie, beatbox, percussions corporelles, solo
– Le nombre de boucles vocales ne peut pas dépasser 3 = le nombre de cartes au sol
Point d’attention n°1 : se placer dans le cercle selon le dispositif suivant

  • Unisson : la personne dont je me mets à l’unisson avec se trouve à ma droite
  • Harmonie : la.les personnes que j’harmonise se trouvent à ma droite
  • Boucle 1,2,3 : se regroupées toutes ensemble (avec leur unisson et harmonie entre !)
  • Rythmique (beatbox/percu corpo) : boucles 1,2, 3 se trouvent à ma droite
  • Solo : rythmique, boucle 1,2,3 se trouvent à ma droite
  • Silence : solo, rythmique, boucle 1, 2, 3 se trouvent à ma droite

Point d’attention n°2 : se déplacer selon le dispositif suivant

  • Il est à présent possible de changer de rôle
  • Si je suis à l’unisson ou en harmonie avec des personnes, l’ensemble de la boucle s’en va ensemble : la personne qui leade l’arrêt le fait en deux étapes : 1/ Geste « on va s’arrêter » ; 2/ Geste « on s’arrête »
  • Si je suis au solo ou à la rythmique ou qu’il n’y a personne en unisson/harmonie avec moi je peux directement faire le geste d’arrêt
  • Pour changer de rôle, je me déplace par l’intérieur du cercle et je me place à l’endroit du cadran qui correspond à mon nouveau rôle

-La fin du cadran : l’animateurice ferme toutes les boucles en une seule fois.
– Et l’on recommence à nouveau le cadran avec les personnes qui retournent à l’extérieur du cercle

Le cadran n°3 sert à ajouter 2 règles au cinq premières
1/ Une co-improvisation contient au maximum 3 boucles vocales
2/ Dans une co-improvisation, je dois être en mesure d’entendre toutes les voix de chaque personne
3/ Dans une co-improvisation, la voix de la personne en solo doit ressortir par rapport au reste de l’arrangement : option n°1 = les choristes s’adaptent au solo pour que le solo ressortent
4/ Dans une co-improvisation, je dois me manifester clairement dans mon arrivée au sein du groupe et je dois pouvoir être en mesure d’identifier clairement chaque personne nouvellement arrivée au sein du groupe
5/ Dans une co-improvisation, je dois être au clair sur le rôle que chaque personne a : si la co-improvisation devait s’arrêter je dois être en mesure de nommer le rôle que chaque personne tenait
6/ Les boucles vocales, les unissons et les harmonies sont regroupées ensemble de sortent à avoir une plus grande clarté sur qui fait quoi et à favoriser la cohésion
7/ Dans une co-improvisation, je me déplace en étant vu par tout le monde = par l’intérieur du cercle

L’animateurice décide de passer au cadran n°4 quand chaque personne a bien assimilé les 7 règles.

CADRAN n°4 : Placement et déplacement sans les cartes +marquer chaque changement
– Le cadran n°4 est la même chose que le cadre n°3 sans les 3 cartes boucles posées au sol et avec les participants qui sont déjà en cercle pour démarrer.
– Il s’agit donc de se placer selon le cadre visuel définit sans qu’il y ait de repère préalable.
– Toutes les contraintes du cadran n°3 restent.
– Et à ces contraintes s’en ajoutent 2 :
A) à chaque fois qu’un élément d’arrangement s’arrête ou s’ajoute, avant qu’un nouvel élément apparaisse ou s’arrête, il faut « faire vivre » le moment musical qui se crée grâce à ce changement par un solo.
B) Le soliste trouve une manière de se démarquer des choristes : ce n’est plus aux choristes de s’adapter pour que le solo soit entendu, la responsabilité est à présent partagée, le solo a aussi la mission se démarqué pour être clairement entendu comme soliste.
-La fin du cadran : l’animateurice ferme toutes les boucles en une seule fois.
– Et l’on recommence à nouveau le cadran

Le cadran n°4 sert à ajouter 2 règles au sept premières
1/ Une co-improvisation contient au maximum 3 boucles vocales
2/ Dans une co-improvisation, je dois être en mesure d’entendre toutes les voix de chaque personne
3/ Dans une co-improvisation, la voix de la personne en solo doit ressortir par rapport au reste de l’arrangement : option n°1 = les choristes s’adaptent au solo pour que le solo ressortent
4/ Dans une co-improvisation, je dois me manifester clairement dans mon arrivée au sein du groupe et je dois pouvoir être en mesure d’identifier clairement chaque personne nouvellement arrivée au sein du groupe
5/ Dans une co-improvisation, je dois être au clair sur le rôle que chaque personne a : si la co-improvisation devait s’arrêter je dois être en mesure de nommer le rôle que chaque personne tenait
6/ Les boucles vocales, les unissons et les harmonies sont regroupées ensemble de sortent à avoir une plus grande clarté sur qui fait quoi et à favoriser la cohésion
7/ Dans une co-improvisation, je me déplace en étant vu par tout le monde = par l’intérieur du cercle
8/ Dans une co-improvisation, la voix de la personne en solo doit ressortir par rapport au reste de l’arrangement : option n°2 = le soliste se démarque des choristes
9/ Dans une co-improvisation, 1 changement dans l’arrangement = 1 nouveau moment musical = 1 temps de solo pour faire vivre ce moment musical

CADRAN n°5 : Gestes de direction
– A partir du cadran n°5, de nouvelles possibilité apparaissent tout en maintenant les contraintes des cadrans n°3 et n°4.
– Il est possible de diriger son pupitre pour créer des effets :

  • Break/Relance : geste « bientôt l’arrêt » + « souvenez-vous » + « arrêt » + « relance »
  • Volume : augmenter ou diminuer le volume
  • Note tenue : geste de la note tenue
  • Modification de boucle : gestes de la modification

– Il est possible de diriger le groupe entier pour créer d’autres effets : pour cela, la personne va au centre du cercle pour manifester sa prise en main du groupe.

  • Break/Relance de tout le monde
  • Accélérer/Décélérer le tempo : geste d’accélération/décélaration

L’animateurice décide de passer au cadran n°6 quand le groupe commence à être à l’aise avec les direction de pupitre ou du groupe.

CADRAN n°6 : Déconstruction de certaines contraintes
– A partir du cadran n°6, un certains nombres de contraintes sautent pour ne laisser places qu’au 9 règles qui constitueront les règles de base de la co-improvisation.
Plusieurs solos : il est maintenant possible d’avoir plusieurs solo en même temps (conseil : un solo dominant + un solo d’accompagnement)
Partir d’une boucle : il est maintenant possible de partir d’une boucle qui contient unisson et/ou harmonie sans arrêter toute la boucle
Mélange voix/percu : il est possible de faire des percussions corporelles tout en faisant une boucles
Spatialisation minimale : les règles de spatialisation sautent à part celle du groupement des boucles vocales entre elles (avec leur unisson et harmonie)
Fin du cadran : le groupe trouve une fin
Les gestes de placement deviennent optionnels : à condition que tout le monde ait de la clarté sur ce qu’ils se passent et que les personnes se regardent 😉

A la fin de la séquence pédagogique il ne reste que les 9 règles de base de la co-improsation, sans aucune autre contrainte :
1/ Une co-improvisation contient au maximum 3 boucles vocales
2/ Dans une co-improvisation, je dois être en mesure d’entendre toutes les voix de chaque personne
3/ Dans une co-improvisation, la voix de la personne en solo doit ressortir par rapport au reste de l’arrangement : option n°1 = les choristes s’adaptent au solo pour que le solo ressortent
4/ Dans une co-improvisation, je dois me manifester clairement dans mon arrivée au sein du groupe et je dois pouvoir être en mesure d’identifier clairement chaque personne nouvellement arrivée au sein du groupe
5/ Dans une co-improvisation, je dois être au clair sur le rôle que chaque personne a : si la co-improvisation devait s’arrêter je dois être en mesure de nommer le rôle que chaque personne tenait
6/ Les boucles vocales, les unissons et les harmonies sont regroupées ensemble de sortent à avoir une plus grande clarté sur qui fait quoi et à favoriser la cohésion
7/ Dans une co-improvisation, je me déplace en étant vu par tout le monde = par l’intérieur du cercle
8/ Dans une co-improvisation, la voix de la personne en solo doit ressortir par rapport au reste de l’arrangement : option n°2 = le soliste se démarque des choristes
9/ Dans une co-improvisation, 1 changement dans l’arrangement = 1 nouveau moment musical = 1 temps de solo pour faire vivre ce moment musical.

Sources : multiples ; système pédagogique Camille Pascal

Laisser un commentaire